Le Club

Indépendants : conseils pour gérer vos revenus irréguliers

Être indépendant signifie percevoir un chiffre d’affaires par définition variable. Club Freelance vous donne ses conseils pour gérer parfaitement vos revenus irréguliers au fil de l’année.

Nos conseils pour gérer au mieux des revenus irréguliers

A la différence du salarié qui perçoit chaque mois un salaire fixe, l’indépendant est soumis à un chiffre d’affaires qui varie bien souvent de mois en mois. Le fait d’être indépendant, comme c’est le cas des freelances, implique donc de se préparer à des rentrées d’argent irrégulières. Voici tous les conseils de Club Freelance pour vous aider à gérer des revenus irréguliers et ainsi vous éviter d’avoir à connaître des périodes financières difficiles.


Modifiez votre mode de raisonnement

En devenant indépendant, votre mode de raisonnement doit obligatoirement changer. En effet, vous n’êtes plus un salarié dans une entreprise mais bien une entreprise en elle-même. Il ne s’agit donc plus d’attendre votre salaire à la fin du mois mais bien de gérer comme une entreprise votre comptabilité professionnelle.
Si vous ne le faites pas, il y a fort à parier que vous ne parviendrez pas à gérer vos revenus irréguliers. Cela vous expose alors à des difficultés financières. Budgétisez vos recettes et vos dépenses pour anticiper votre situation financière fluctuante au cours de l’année.


Gérez votre épargne pour anticiper les dépenses prévues et imprévues


Le fait de disposer de revenus irréguliers requiert de votre part une gestion orientée autour de l’anticipation. Il vous faut donc anticiper toutes vos dépenses, professionnelles et personnelles. Faites bien une distinction nette entre ces deux catégories de dépenses de sorte à vous organiser au mieux et ne pas créer une quelconque confusion entre votre vie professionnelle et personnelle.
De même, anticiper vos dépenses imprévues nécessite de disposer d’un niveau d’épargne suffisant sur le court, moyen et long terme.

  • sur le court terme : votre épargne professionnelle doit être suffisante pour financer des dépenses exceptionnelles et prévisibles, comme un achat informatique par exemple ou des vacances
  • sur le moyen terme : vous anticiperez les déséquilibres intervenant durant l’année, notamment afin de combler la perte de revenus durant la période estivale
  • sur le long terme : cela vous permettra de pallier le risque d’arrêt partiel ou total de votre activité dans le pire des cas.


Placez de l’argent de côté tout au long de l’année


Le mieux est de placer de côté l’équivalent d’une année de chiffres d’affaires, afin de vous constituer un matelas financier de protection suffisamment solide. Epargnez chaque mois un certain montant, que vous prendrez le temps de définir au préalable. De même, lissez votre revenu annuel pour en prélever un revenu mensuel régulier. Cela vous permettra de percevoir un revenu plus important les mois de faible activité et vous épargnerez davantage les mois de travail intense pour établir un équilibre au fil de l’année.
Privilégiez également un compte bancaire où votre argent est facilement accessible, afin de pouvoir en disposer rapidement si vous devez faire face à des imprévus plus ou moins contraignants. Le livret A ou le livret de développement durable sont d’excellentes solutions en la matière. La gestion de votre trésorerie est une priorité à chaque étape de votre activité. Durant les deux premières années de démarrage, une mauvaise gestion de la trésorerie est à l’origine des 2/3 de cessations d’activités entrepreneuriales.
N’oubliez également pas de prendre en compte les différentes cotisations que vous devez verser à l’URSSAF et la Cipav. Si vous bénéficiez de l’aide aux chômeurs, créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE), n’oubliez pas que cet avantage ne dure qu’un temps et qu’il est préférable d’anticiper le changement de cotisations.

Que retenir en conclusion ?

Pour conclure, voici nos conseils pour gérer au mieux vos revenus irréguliers :

  1. Pensez comme un entrepreneur et non plus comme un salarié. La bonne tenue de votre comptabilité est primordiale
  2. Faites bien la distinction entre vos dépenses professionnelles et personnelles/
  3. Prévoyez un matelas financier sur le court terme (dépenses exceptionnelles et prévisibles), le moyen terme (en lissant les revenus perçus au fil de l’année) et le long terme (imprévus)
  4. Conservez sur votre compte professionnel un fonds de réserve facilement déblocable d’un montant égal à 3 mois de chiffre d’affaires en moyenne et d’une année de chiffre d’affaires dans le meilleur des cas
  5. N’oubliez pas d’inclure dans vos dépenses vos cotisations sociales ainsi que le montant de l’impôt.


Cliquez ici pour créer votre compte gratuitement

Plus d’articles :

Tendances & enjeux du métier de consultant informatique
Tendances & enjeux du métier de consultant informatique
Freelances : tout savoir sur les trimestres de retraite
Freelances : tout savoir sur les trimestres de retraite
    Aucun commentaire n'a été posté pour cet article.

Laisser un commentaire