Le Club

Se lancer en freelance : les bonnes questions à se poser

Vous êtes tentés par la vie d’indépendant, et plus précisément de freelance ? Avant de vous lancer, il est essentiel de vous poser les bonnes questions.

Les bonnes questions à se poser avant de se lancer en freelance

Devenir freelance est le rêve de nombreuses personnes. Preuve en est la recrudescence de travailleurs indépendants en 2018. Cependant, ce doux désir se heurte souvent à la dureté de la réalité. D’où l’importance d’être parfaitement bien préparé à cette lancée dans l’inconnu. Afin d’être parés à votre nouvelle vie d’indépendant, il est indispensable de vous poser les bonnes questions aux bons moments. Focus sur ces questions essentielles.

Les véritables raisons de votre désir d’être freelance

La première question à laquelle vous devez répondre sans ambages est celle de savoir pourquoi vous souhaitez réellement être freelance. Quelles sont vos motivations profondes ? Souhaitez-vous être plus libres et ne plus dépendre d’un employeur ? Est-ce parce que vous aspirez à choisir vos clients et vos missions ? Est-ce pour le gain financier ?

S’il s’agit principalement d’arguments « anti-salariat », cela n’est pas toujours bon signe. Force est en effet de constater que le choix du freelancing est pour beaucoup une fuite plutôt qu’un véritable choix assumé. Or, s’il s’agit uniquement de ne plus être salarié, il y a fort à parier que vous serez rapidement confrontés à la dure réalité. Etre freelance ne signifie pas boire un café et décorer sa table avec une plante grasse en pianotant quelques heures par jour sur son clavier. Il s’agit en effet d’un véritable engagement, d’une nouvelle manière de vivre et de s’organiser.

Il peut donc être judicieux de vous demander en parallèle quel rapport vous entretenez avec le travail ? Qu’est-ce que vous attendez de votre vie professionnelle et quelles sont vos priorités ?

Faire le point sur ses qualités et ses axes d’amélioration

Très souvent, une personne qui se lance dans le freelancing a derrière elle déjà des années de salariat. Elle sait donc quels sont ses points forts et ses faiblesses. Se poser cette question est indispensable afin de ne pas commettre d’impaire dès le départ de votre aventure. Si vous êtes de nature désorganisée par exemple, il sera bon de faire un effort sur l’organisation, notamment grâce à des applications pour freelances très pratiques au quotidien.

De la même manière, analysez votre situation de départ. Si vous démarrez avec un réseau inexistant, cela peut être un désavantage et il vous faudra redoubler d’effort. Si vous disposez d’un filet de sécurité financier, vous êtes alors avantagés en comparaison avec ceux qui se lancent sans aucun filet de sécurité. Il en va de même avec le positionnement et l’aide de votre entourage et vos compétences. Cependant, ne transformez pas ces désavantages en freins. Ils doivent au contraire être perçus comme des forces et vous pousser à aller encore plus loin, avec plus de motivation.

Il peut à certains égards être judicieux de faire une petite formation avant de vous lancer, de réseauter un peu et d’économiser assez pour réussir à faire face à certains imprévus, souvent incontournables quand on se lance dans le freelancing. Profitez de cette période pour clarifier votre offre et faire votre business plan.

Une réflexion sur l’offre et le public cible

Le freelancing regroupe un nombre conséquent de métiers différents et d’offres variées. Un freelance doit réussir à faire de son expertise sa marque de fabrique et rentrer dans une case pour se faire connaître. Son profil doit néanmoins se démarquer de ses concurrents, afin de ne pas se fondre dans la masse.
Les questions à vous poser à cette étape sont nombreuses :

  • quelle est l’offre que je propose ? Quel métier est-ce que je souhaite exercer en tant que freelance ?
  • quels sont les éléments que je vais utiliser pour me démarquer de mes concurrents ? Quelles sont les forces des compétences que je possède et leurs spécificités ?
  • quelle est la valeur de mon travail aujourd’hui ?
  • à qui s’adresse mon offre ?

Choisir un statut et faire le point sur les différentes formalités

Cette étape est cruciale. En effet, il existe différentes formes juridiques et autant de manières de gérer son activité. Une gestion efficace peut être facilitée grâce à l’utilisation de quelques outils gratuits pour indépendants.

Il peut aussi être nécessaire de se renseigner sur les règles encadrant l’arrêt maladie et les allocations chômage avant de vous lancer. En effet, le monde dans lequel vous pénétrez est radicalement différent du salariat.

La création d’une micro-entreprise est une bonne solution pour débuter. Les démarches administratives et de gestion sont grandement facilitées et vous permettent de bénéficier de taux de cotisations sociales avantageuses. La fiscalité y est aussi intéressante. Sachez que le statut de la micro-entreprise va être encore plus attrayant grâce à l’ouverture de l’ACCRE à tous les entrepreneurs en 2019. De quoi vous lancer après vous être posés les bonnes questions.

Pour vous accompagner dans le choix de votre statut, n’hésitez pas à faire appel à notre partenaire Auto-entrepreneur.fr et profitez d’une offre exclusive.

Prêt à devenir Freelance? Trouver vos missions juste ici

Plus d’articles :

se lancer en freelance, les bonne questions à se poser
Indépendants : bientôt 4 semaines de congés paternité ?
Application Freelance
Top 5 des meilleures applications gratuites pour freelances
    Aucun commentaire n'a été posté pour cet article.

Laisser un commentaire